4 juin 2019 patrick

3 Applications concrètes
du management visuel en usine

Je vous propose d’aborder 3 applications concrètes de management visuel en usine, en écho à mon article précédent où Sandrine Prouteau, Directrice du site ABCM, évoquait la mise en place de cette démarche à la demande des opérateurs.

(Le sujet des tableaux de bords de performance fera l’objet d’une publication ultérieure)

Mais tout d’abord, pourquoi un management visuel ?

Que préférez-vous recevoir comme instruction ?

♦ Ceci ?

(Outils: Vous aurez besoin d’une paire de ciseaux pour l’opération suivante)
Maintenant que le câble plat multi-brins #11 est déroulé sur le gabarit de mesure
(assurez-vous que le câble soit bien maintenu en place),
prenez la paire de ciseaux et coupez le câble à la dimension de 25 cm (+ ou – 2 mm) repérée sur le gabarit.
Reposez la paire de ciseaux après cette opération.

♦ Ou cela ?

Management visuel - instruction de coupe - Diaphora

 

Coupez le cable plat multibrins #11 à la dimension de 25 cm (+ ou – 2 mm)
à l’aide d’une paire de ciseaux et du gabarit

Le management visuel est un concept basé sur notre perception visuelle. Il consiste à remplacer les instructions écrites par de la communication avec des signaux visuels :

  • dans les modes opératoires et les listes de contrôle
  • au niveau d’instructions sur le terrain (étiquettes, pictogrammes, …)

Notre préférence pour l’instruction visuelle s’explique par notre capacité à appréhender et mémoriser une instruction selon le mode d’apprentissage.

Management visuel - pyramide apprentissage - Diaphora

 

 

 

Nous retenons :

  • 2 fois mieux les instructions accompagnées d’images
  • 3 fois mieux si l’instruction est présentée sous forme de tutoriel vidéo.

Bien sûr, rien ne vaut l’expérimentation!

Quels sont les bénéfices d’un management visuel ?

  • des instructions claires et faciles à comprendre
  • une réduction des erreurs, de la fatigue et des risques d’accident
  • une augmentation d’efficacité et de réactivité
  • une réduction des fluctuations de qualité et du taux de non-conformités
  • une réduction du temps d’apprentissage

Le champ d’application est donc très large : HSE, production, maintenance, contrôle qualité, …

Quelles applications concrètes du management visuel en usine ?

Elles sont nombreuses. Nous en verrons trois :

  1. Modes opératoires
  2. Listes de contrôle
  3. Signalisation locale

1. Modes opératoires

Management visuel - Instruction de montage - DiaphoraNous connaissons tous les notices visuelles, par exemple pour le montage de meubles livrés en kit.

Un mode opératoire visuel, quant à lui, combine des images avec des instructions écrites.

Le propos est de clarifier pour chaque étape du processus :

  • comment effectuer la tâche, en se concentrant sur les éléments critiques
  • pourquoi cette façon de procéder est la meilleure

La figure suivante montre un exemple de mode opératoire visuel qui associe une image à chaque étape.

Management visuel - mode opératoire visuel - Diaphora

2. Listes de contrôle

Les listes de contrôle, par exemple pour l’inspection de maintenance ou la remise en service d’un équipement, deviennent plus faciles à comprendre et exécuter sans risques d’erreur, grâce aux images. Le cas échéant, l’opérateur est équipé d’une tablette qui associe chaque étape du contrôle à une image.

L’exemple ci-dessous associe chaque point de contrôle d’un compresseur à une photo de détail de l’équipement et visualise la manière dont l’opérateur circule autour de l’équipement lors de sa tournée d’inspection.

Management visuel - Liste de contrôle - Photos - Diaphora

Management visuel - Liste de contrôle - Liste des tâches - Diaphora

3. Signalisation locale

La signalisation locale à l’aide de pictogrammes ou étiquettes rend plus rapide la compréhension des instructions et évite les risques d’erreurs.

Un premier exemple consiste à mettre des étiquettes et des repères des plages normales de fonctionnement sur les équipements, par exemple sur des mesures de débit : quel fluide ? quelle plage de débit nominal ? quel repère dans la liste de contrôle ?

Management visuel - Signalisation débitmètres

 

Autre exemple, les instructions sécurité pour pénétrer dans un bâtiment de production. Si l’affichage des fiches de sécurité est obligatoire pour des raisons réglementaires, la densité du texte ne permet pas d’identifier rapidement la nature des risques, les précautions à prendre et la conduite à tenir en cas d’incident.

Un affichage plus visuel permet de résoudre ce problème.

Management visuel - Affichage sécurité

 

Troisième exemple : la gestion des lubrifiants. Comment s’assurer que le bon lubrifiant est utilisé ? Comment éviter les contaminations croisées entre les récipients de lubrifiants ? En affectant un code couleur à chaque lubrifiant et en répliquant ce code couleur sur la vanne de soutirage du fût de lubrifiant, sur le bidon de transport et sur l’équipement à lubrifier.

Management visuel - gestion des lubrifiants

Conclusion et recommandation

Un article sur le management visuel se devait d’être illustré de nombreuses images ! J’espère qu’il sera source d’inspiration pour déployer davantage de management visuel dans vos unités de production.

Un dernier conseil : impliquez le personnel de terrain dans la conception des différents supports de management visuel (modes opératoires, listes de contrôle, signalisation locale). Ce sont eux qui identifient le mieux le besoin … et qui se serviront des supports.

Questionnaire d'auto-évaluation

Vous souhaitez identifier votre niveau de management visuel et vos pistes d’amélioration ?
Ecrivez-moi pour recevoir un questionnaire d’auto-évaluation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *